Qui est qui et qui fait quoi de la Révision Judiciaire
The Judicial Review Who's who

[En Construction/Under Construction] [En français/In French]Cliquez ici pour atteindre le texte en français [En anglais/In English]Click here to reach the text in English

[En français/In French]Voici la liste et les photos (quand disponible) de tous les protagonistes de cette Révision Judiciaire:

[En anglais/In English]Here is the list and pictures (when available) of all the protagonists of this Judicial Review:

 

LA RAISON...

THE REASON...

...de cette Révision Judiciaire:

...behind this Judicial Review:

Le responsable des Iles Chagos dans le gouvernement britannique - le BIOT Comissioner - édicte une loi en 1971 qui permet l'expulsion des Chagossiens de chez eux. Ainsi les Chagossiens qui résidaient dans ces îles depuis 1776 deviennent des résidents illégaux sur leur propre sol. La Grande Bretagne n'ayant pas de constitution, la loi constitutionnelle est constituée d'un ensemble de cas jugés au cour des siècles, et des principes derrière cette jurisprudence. Olivier BANCOULT, président du Groupe Réfugiés Chagos a demandé à la Haute Cour de Londres si un fonctionnaire avait les compétences de prendre une loi qui expulse de chez eux des citoyens britanniques (les Chagossiens). Si tel n'est pas le cas, cette loi est sans valeur. The BIOT Comissioner made a set of laws in 1971 that allowed the expulsion of the Chagossians from home. Thus the Chagossians who can trace their ancestry there back to 1776 become illegal aliens at home! Great Britain having no written constitution, constitutional law is made up by cases judged over the centuries and by the principles behind them. Olivier BANCOULT, president of the Chagos Refugee Group asked the High Court in London whether a civil servant had the power to make such laws banishing British citizens (the Chagossians) from their homes. If such is not the case, these measures are not lawful.

L'Immigration Act de 1971 des Chagos se lit ainsi à la section 4(1) et 10(1):

The 1971 BIOT Immigration Act section 4(1) et 10(1):
  • "Personne n'entrera dans le territoire à moins d'être en possession d'un permis".
  • "Le Comissioner peut ordonner que quiconque dont la présence est illégale selon cet acte, sera déplacée et devra rester hors de ce territoire, soit pour pour une période indéfinie soit pour pour une période specifiée dans l'ordre…".
  • "No person shall enter the territory unless he is in possession of a permit".
  • "The Comissioner may make an order directing that any person whose presence within the territory is under the provision of the ordinance unlawful, shall be removed and remain out of this territory, either undefinitely or for a period specified in the order…".
La section 8 stipule que Section 8 states that
  • "Une person affectée par une décision, d'un employé à l'immigration peut faire appel au Commissioner dont la décision sera finale et définitive et ne pourra être remise en compte dans aucune Cour."
  • "A person aggrieved by any decision, of an immigration officer may appeal to the Commissioner whose decision shall be final and conclusive and shall not be questioned in any Court."
Ainsi la Grande Bretagne a ignoré les Articles 8 et 13 de la Déclaration des Droits de 1'Honme: Thus Great Britain has ignored Articles 8 and 13 from the Human Rights Declaration:
  • "Nul ne peut être arbitrairement …exilé. "
  • "Toute personne a le droit de quitter son pays y compris le sien et de revenir dans son pays".
  • "No one can be arbitrarily …exiled."
  • "Any person has the right to leave his own country and to come back to it".
Magna Carta
Article 39 de la version de 1215
Article 29 des versions suivantes
Magna Carta
Article 39 of the 1215 version
Article 29 of the next versions
  • "Aucun homme libre ne sera saisi ou emprisonné ou dépossédé ou exilé ou d'une quelconque manière détruit, que par le jugement légal de ses pairs ou par la loi du pays."
  • "No freeman shall be taken or imprisoned or disseised or exiled or in anyway destroyed, nor will we go upon him nor send upon him, except by the lawful judgment of his peers or by the law of the land."

Conclusion

Conclusion

Les Chagossiens n'ayant pas reçu ce "permis" de la section 4(1), ils ont été éxilés pour une période indéfinie. La Grande Bretagne n'avait pas encore ratifié au moment du procès l'Article 8 de la Déclaration des Droits de 1'Honme! The Chagossians having never been in possession of the "permit" mentionned in section 4(1) they have been exiled undefinitely. In July 2000, Great Britain had still to ratify Article 8 of the Human Rights Declaration!

 

Les Juges

The Judges

Le Juge Principal:

The Main Judge:

Lord Justice Laws

L'autre Juge:

The Other Judge:

Mr Justice Gibbs

Le titre utilisé quand les avocats s'adressent à eux est "Votre Seigneurie" When the barristers spoke to them in court, they were addressed as "Your Lordship".
  • Le rôle de ces juges est de comprendre les principaux points de l'argumentation des parties et de comprendre les cas et la jurisprudence qui illustre ces plaidoyers.
  • La majorité des questions posées par les juges aux avocats ont été posées par le Juge Principal.
  • Un jugement constitutionnel n'a pas de jury. Tous les débats se font entre les juges et les avocats.
  • Toute l'audience se lève à l'arrivée et au départ des juges, arrivée annoncée par un(e) huissier qui lance: "La Cour". En sortant les juges et avocats s'inclinent ainsi que les membres du public qui le désire.
  • Sir Sydney, en parlait de David PANNICK aux juges en l'appelant "mon savant ami" faisant probablement référence aux articles juridiques publiés dans le Times par ce dernier (journal duquel j'ai scanné la photo de D.PANNICK). David PANNICK a toujours fait référence à Sir Sydney en l'appelant "mon ami".
  • The role of these judges is to understand the main points of each side and the relevent cases presented by both sides and the conclusions obtained then.
  • The majority of the questions coming from the judges were asked by Lord Justice Laws.
  • A constitutionnal judgement has no jury. All the debates are held between the barristers and judges.
  • All the audience stand up when the judges enter and leave the court, the arrival being announced by: "The Court!". Upon leaving the court, the judges, barristers and also people among the public, bow respectfully in direction of the court.
  • Sir Sydney mentionned David PANNICK to the judges by calling him "my learned friend" probably refering to the law articles published in TheTimes by D. PANNICK (newspaper from which I scanned his picture). David PANNICK simply referred to Sir Sydney as "my friend".

 

Les Avocats

The Barristers

Des Chagossiens

On the Chagossian side

Sir Sidney KENTRIDGE

Anthony BRADLEY

Laurie FRANSMAN

Richard GIFFORD

Sivakumaren MARDEMOOTOO

Raymond D'UNIENVILLE

Jeune assistante indienne/Young New Delhi Indian assistant

Du gouvernement britannique

Of the British government

David PANNICK

Philip SALES

Cecilia IVIMY

 

 

 

Groupe Réfugiés Chagos à Londres

The Chagos Refugees Group in London

Olivier BANCOULT

Adeline JAFFAR

Léonide JAFFAR

Marie-Lisette TALATE

Marilyne BANCOULT

Rosemond SAMINADEN

Jenny MARDAY

Eddy BEGUE

Absent: (Raphaël LOUIS)

  • Olivier, né en 1964, est le co-fondateur et le président actuel du GRC. Marilyne est sa femme, elle est aussi d'origine chagossienne.

  • Rosemond ("Ti Frère") et Raphaël, des Chagossiens qui sont nés et ont longtemps travaillé aux Chagos, ont accompagné Olivier dans son voyage aux Chagos au début du mois de juin. Faute de billet, Raphaël était absent à Londres.

  • Madame TALATE est une Chagossienne qui est arrivée en exil en 1972 à l'Ile Maurice dans des conditions tellement inhumaines, que 2 des ses 6 enfants y sont morts dans les 6 premiers mois. N'ayant plus rien à perdre, elle a commencé la lutte des Chagossiens à cette époque en faisant une grève de la faim dans un des jardins publiques les plus en vue de Port Louis, capitale de Maurice, les Jardins de la Compagnie. Afin d'éviter le scandale, la police mauricienne vint l'avertir ainsi que quelques autres Chagossiennes qu'en continuant elles s'exposaient à une peine d'emprisonnement. Prenant la police à ses propres mots, ces dames allèrent de leur propre gré en prison où elles pousuivirent cette grève en y rajoutant une grève de la soif qui permit d'obtenir satisfaction. Madame TALATE a été de tous les combats et reste déterminée de continuer la lutte.

  • Adeline et Léonide "Annecy" sont des cousines dont les ancêtres étaient des esclaves venus directement aux Chagos depuis le Sénégal.

  • Jenny est une sympathique Chagossienne qui a initié la distribution de bonbons pendant les audiences parmi les membres du GRC et du CSSC afin d'adoucir la temps passé sur des bancs de bois inconfortables.

  • Eddy est Mauricien, non pas Chagossien. Mais de coeur et de par son engagement il est Chagossien. Eddy travaille au Groupe A de Cassis, dans un centre de réhabilitation aux toxicomanes, état malheureux commun à plusieurs Chagossiens. Eddy est le photographe du GRC, et les photos de Sir Sydney KENTRIDGE, Anthony BRADLEY, Laurie FRANSMAN, Sivakumaren MARDEMOOTOO, de la jeune assistante indienne, Marilyne BANCOULT, Rosemond SAMINADEN, Jenny MARDAY, Raphaël LOUIS, Jean-Claude PHILIBERT, Jean-Marie PHILIBERT, Henri MARIMOOTOO et du GRC avec ses avocats sont de lui sur cette page. Il me les a envoyées pour cette page ainsi que d'autres photos et une vidéo.
    Merci Eddy de ta sympathique collaboration.

  • Oliver, born in 1964, is the co-founder and today's president of the CRG. Marilyn is his wife, she also has a Chagossian origin.

  • Rosemond ("Ti Frère" - Small Brother -) and Raphaël, are Chagossians who were born, raised and who have long worked in the Chagos. They were Oliver's companions on his June trip to the Chagos. Without ticket, Raphaël was absent in London.

  • Mrs TALATE is a Chagossian who came to Mauritius in exile in 1972 in so hopeless conditions that 2 of her 6 kids died in the 6 first months. Having nothing left to loose, she and several other Chagossian ladies started the Chagossian struggle by making a hunger strike in Port Louis's poshiest public park, les Jardins de la Compagnie. To avoid scandal, the Mauritian police came to warn the ladies that continuing the hunger strike would lead them straight in jail. Unimpressed, these ladies rose on their feet and went by themselves in jail, where to worsen matters, they decided to start a thirst strike along with their hunger strike. They thus were able to obtain what they were asking for. Mrs TALATE has participated in all the actions ever since and continues to do so.

  • Adeline and Léonide "Annecy" are cousins whose ancestors where slaves directly brought to the Chagos from Senegal.

  • Jenny is a sympathetic Chagossian who initiated the candy distribution during the hearings to CRG and CSSC members to sweeten the torture of siting on highly inconfortable wooden banks.

  • Eddy is a Mauritian, not a Chagossian. But through his heart and actions he is Chagossian. Eddy works for Group A in Cassis, a rehabilitation centre for drug addicts, too many of which, sadly enough, are Chagossians. Eddy is the CRG photographer, and the pictures of Sir Sydney KENTRIDGE, Anthony BRADLEY, Laurie FRANSMAN, Sivakumaren MARDEMOOTOO, de la jeune assistante indienne, Marilyne BANCOULT, Rosemond SAMINADEN, Jenny MARDAY, Raphaël LOUIS, Jean-Claude PHILIBERT, Jean-Marie PHILIBERT, Henri MARIMOOTOO and of the CRG and their men of law on this page are his. He sent them to me for this page, and I received many other and a video as well from him.
    Thanks Eddy for your friendly collaboration.

 

 

 

Le CSSC à Londres

The CSSC in London

Claudette LEFADE

Nicole PASCHE

Laurence MEIER

Georges H. WUETHRICH

  • Le CSSC, n'ayant pas les ressources nécessaires, a approuvé la démarche de G.H. WUETHRICH qui a payé le billet de Madame TALATE pour se rendre à Londres ainsi que les assurances pour couvrir tous les membres du GRC en cas de maladie ou accident durant leur séjour à Londres.

  • Le Royaume Uni lui refusant un visa, Omar n'a pas pu se rendre à Londres, bien qu'il avait un billet d'avion à disposition

  • Claudette et Nicole sont deux soeurs. Leur père, feu Raphaël BESAGE était un imminent dirigeant Chagossien. Claudette a été la co-fondatrice et première présidente du Groupe Réfugiés Chagos. Aujourd'hui elle est membre du CSSC. Nicole est la co-fondatrice du CSSC. Omar a épousé une des filles de Nicole.

  • The CSSC, lacking the necessary ressources, has approved G.H. WUETHRICH's initiative to pay Mrs TALATE's plane ticket to London and the insurances covering any accident or sickness occuring during the stay of the GRC in London.

  • The United Kingdom having refused a visa to Omar, he was not able to go to London, even though he was in possession of a valid plane ticket.

  • Claudette and Nicole are two sisters. Their father, late Raphaël BESAGE was an eminent Chagossian leader. Claudette has co-founded and was the first president of the Chagos Refugees Group. Today she is a member of the CSSC. Nicole has co-founded the CSSC. Omar has married one of Nicole's daughters.

 

 

Autres

Miscellanous

Alain LARIDON

Jim SEETARAM

Jean-Claude PHILIBERT

Andrew NUNN

Tony HUTSON

Satcam BOOLLEL

Jean-Marie PHILIBERT

Monaf FAKIRA

Joseph O'BRIEN

  • Alain LARIDON est un politicien Mauricien proche du parti travailliste du premier ministre d'alors, Navinchandra RAMGOOLAM. L'Ile Maurice craignait pour sa souveraineté sur les Chagos. Monsieur LARIDON avait effectué une tournée préparatoire à Londres en avril et avait pris divers contacts notamment avec Jim.

  • Jim SEETARAM est un étudiant en droit Mauricien établit en Angleterre. Il a financé les trajets des Chagossiens entre leur lieu de villégiature et la Haute Cour. Vu les tarifs londoniens, ce fut une grande aide.

  • La famille PHILIBERT est une famille Mauricienne qui a accueilli plusieurs membres du GRC lors du séjour londonien. Il en va de même avec le père O'BRIEN.

  • Andrew NUNN est un ex soldat britannique qui était à Diego en 1964. Quatre de ses photos sont sur notre site. Tony HUTSON est un sympathique enthomologiste britannique qui était à Diego en 1971 et qui possède des centaines de diapos de cette époque. Tous les deux étaient là mercredi 19 juillet pour soutenir Olivier. Merci.

  • Satcam BOOLLEL était alors l'ambassadeur mauricien à Londres. Il a fait une courte apparition d'une heure à la Haute Cour le mercredi 19 juillet 2000 de midi à 13 heures. Avec la déroute du parti travailliste aux élections mauriciennes du 11 septembre 2000, il a depuis démissioné.

  • Monaf FAKIRA était le maire de Port Louis à l'époque où les Chagossiens sont arrivés dans le dénuement le plus total dans sa ville. Il fut présent à la conférence de presse du vendredi 21 juillet 2000 où il tint un discour enflammé et engagé en disant que le problème le plus urgent désormais était de régler le problème de la souveraineté mauricienne sur les îles Chagos. La réponse d'Olivier fut très claire, il a dit que pour les Chagossiens le problème le plus urgent était que les Chagossiens puissent rentrer chez eux et qu'ils puissent entre temps vivre dignement à l'Ile Maurice. Durant cette réponse, les flashs ont crépité de toute part car on sentait un moment fort. Au cours de cette réponse, un fantastique sentiment d'unité s'est répandu dans chaque membre du GRC et CSSC avec le discour d'Olivier qui exposait les aspirations profondes des Chagossiens, si bien qu'à la fin il y a eu un tonnerre d'applaudissements des Chagossiens du GRC et du CSSC. Les secondes d'émotions intenses se poursuivirent avec tous les Chagossiens qui se donnèrent la main en une chaîne de l'unité et des V de la victoire.

  • ANECDOTE: le lundi 17 juillet 2000 à une heure, dans la cafétéria de la Haute Cour où des repas étaient servis, je me trouvais à côté de Jim SEETARAM et Alain LARIDON qui dirent "Espérons pour le meilleur". Je leur ai répondu "Oui, espérons le".

  • Alain LARIDON is a Mauritian politician close to the Mauritian Labour Party of Navinchandra RAMGOOLAM, then Prime Minister. Mauritius feared for its sovereignity over the Chagos. Mr LARIDON was already present in London in April 2000 in a preparatory travel where he made several contacts notably with Jim.

  • Jim SEETARAM is a Mauritian law student in England. He financed the travel of the Chagossians between the place where they were residing and the High Court. Considering London's transport fees, this was a big help.

  • The PHILIBERT family is a Mauritian family who provided shelter for several CRG members during their stay in London. The same is true for Father O'BRIEN.

  • Andrew NUNN is an ex British soldier who was in Diego in 1964. Four of his pictures can be seen on our site. Tony HUTSON was a friendly British enthomologist who was in Diego in 1971 and who has hundreds of slides from these days. Both were present on Wednesday July 2000 to back Oliver. Many thanks.

  • Satcam BOOLLEL was then the Mauritian ambassador in London. He made a brief apparition in the High Court on Wednesday July 19 th 2000 between noon and 1 p.m. The Mauritian Labour Party having been trounced at the General Elections held on September 11th 2000, he resigned from his post.

  • Monaf FAKIRA was the Port Louis mayor in the days where the Chagossians flocked in exile and misery in his town. He was present at the presse conference given on Friday July 21 st 2000 where he held a vibrant speech stating that the most urgent problem to be solved now was the Mauritian sovereignity issue over the Chagos. Oliver's answer was very clear, he said that for Chagossians the most urgent problem to be solved was the one allowing them to go back home in the Chagos, and meanwhile to be able to live decently in Mauritius. During this answer, the cameras took pictures like never before because everyone could feel the intensity of the emotion of the Chagossians (CRG and CSSC members alike) backing Oliver's words who was exposing the real aspirations of the Chagossians. At the end of Oliver's answer the dozen Chagossians present burst in applause, then held hands to show unity and rose two fingers to form a V for victory. These were seconds of very intense emotions flowing from one heart to another and that astonished the audience.

  • SHORT STORY: On Monday July 17 2000 at 1 p.m., in the High Court cafeteria where it was possible to take lunch, I was queuing next to Jim SEETARAM and Alain LARIDON And I heard them say "Let's hope for the best". I answered "Yes, let's hope for the best".

 

Journalistes

Journalists

Peter CHELLEN

Henri MARIMOOTOO

ARD (Télévision allemande/German Television)

Mari et femme britannique/British freelance husband and wife

The Guardian, The Times, The Financial Times, Mail on Sunday, Independent, Daily Telegraph, BBC, Skynews, Radio Canada ...

  • Peter CHELLEN est un journaliste mauricien vivant en Angleterre et qui était présent à la conférence de presse du 21 juillet 2000. Il fondé dans ce pays Mauritius News dont un article (en anglais) du mois d'août parle de la Révision Judiciaire et de la conférence de presse qui l'a suivi le vendredi 21 juillet 2000.

  • Henri MARIMOOTOO est un journaliste mauricien qui a assisté pour le journal Le Mauricien/WeekEnd à toute la semaine de la Révision Judiciaire.

  • Le couple britannique de journaliste (madame) et photographe (monsieur) étaient réunis le vendredi 21 juillet 2000 pour la conférence de presse. Mais la journaliste s'intéressait surtout à saisir la réalité des femmes chagossiennes. Elle a surtout eu des entrevues avec Claudette et madame TALATE.

  • Peter CHELLEN is a Mauritian journalist living in England and was present at the press conference following the hearings of the Judicial Review, on July 21 2000. He created in this country a monthly magazine, Mauritius News in which an August article speaks of the Judicial Review and the press conference.

  • Henri MARIMOOTOO is a Mauritian journalist who attended the hearings the whole week for the biggest Mauritian daily newspaper Le Mauricien/WeekEnd (in French).

  • The British couple was composed of a journalist (she) and a photographer (he) and were both present on Friday July 21 2000 for the presse conference.The journalist made several interviews during the whole week with Chagossian women, mainly with Claudette and Mrs TALATE.

 

Autres liens sur ce sujet

Other links on this topic

Dimanche 16 juillet 2000

Sunday July 16 2000

Lundi 17 juillet 2000

Monday July 17 2000

Mardi 18 juillet 2000

Tuesday July 18 2000

Mercredi 19 juillet 2000

Wednesday July 19 2000

Jeudi 20 juillet 2000

Thursday July 20 2000

Vendredi 21 juillet 2000

Friday July 21 2000

Autres jours

Other days

Le Verdict du 3 november 2000

The November 3rd 2000 Verdict

Articles du Mauricien et WeekEnd

Articles from Le Mauricien and WeekEnd

Articles de l'Express

Articles from l'Express

Articles de la BBC:
Spencer David VINCATASSIN, un jeune Chagossien pur souche et membre du CSSC m'a envoyé au début août une série d'articles de la BBC. Ted MORRIS ayant déjà consacré une page très bien faite à ces articles, je vous invite à aller sur cette page.
BBC articles :
Spencer David VINCATASSIN, a young Chagossian and CSSC member, has sent to this site a group of BBC articles. Ted MORRIS having already a very well done page with these articles, feel free to go and visit his page.

 

Le Groupe Réfugiés Chagos et ses avocats
The Chagos Refugees Group and their men of law

Et maintenant que vous connaissez tout le monde, à vous de reconnaître les gens.
And now that you are familiar with everyone, I leave it to you to identify the faces.



Dernière modification: 31 janvier 2003
Last modification: January 31, 2003